QUAND LES NOIRS AMERICAINS LACHENT SARKOZY ET OBAMA

Share
Molefi_Asante
Molefi_Asante

AFROCENTRICITY INTERNATIONAL APPELLE A L’ARRET DES ACTIONS INTERVENTIONISTES EN COTE D’IVOIRE

La situation en Côte d’ivoire en appelle à notre réaction immédiate en tant qu’acteur du monde Africain. Le temps est venu pour nous de parler de ces machinations mises en place par les gouvernements français et américains en ce qui concerne le continent Africain. Il est clairement démontré que français et américains ne sont pas intéressés par le devenir des populations de Côte d’ivoire et leur code moral devrait fortement être questionné. Nous réalisons, en tenant compte de l’histoire que leurs intérêts sont tournés vers des avantages matériels, les minerais, les marionnettes politiques et des positionnements stratégiques pour un contrôle global. Ce qui veut dire qu’il y a beaucoup d’Européens ou d’Américains qui sont prêts à spolier ce pays Africain en considérant que les Africains n’ont aucune protection. Nous sommes cette protection et nous sommes en même temps la nôtre. Notre positionnement s’est toujours fait dans des zones critiques et toutes nos actions, nos préoccupations sont auprès des peuples africains et ce envers ou contre les nations unies, ECOWAS ou le gouvernement français. La leçon d’Haïti est claire et nous n’avons pas fini d’énumérer le nombre incalculable de manières dont l’occident pervertit la démocratie notamment en faisant élire jean- Bertrand Aristide. AFROCENTRICITY INTERNATIONAL en appelle à tous les Africains où qu’ils soient, à écrire des lettres, à faire des manifestations, à rechercher des interventions politiques et demande aux Nation Unies de cesser de supporter ceux qui dénigrent la Côte d’ivoire. Nous ajoutons que les gouvernements des Etats- Unis et de la France devraient se tenir loin des affaires de la Côte d’ivoire. Le dicton « diviser pour mieux régner » ne doit plus l’emporter. Les observateurs des nations unies, un jour après l’élection annonçait qu’Alassane Ouattara avait gagné avant même d’avoir lu le rapport qui avait été fait sur les violences et les abus observés dans le nord du pays. La cour suprême de Côte d’Ivoire après investigation déclare qu’il y a bien eu fraude dans le nord, dès lors les votes dans cette région du pays ont été invalidés. Donnant toutes les preuves des abus et de la manipulation orchestrés, la Cour Suprême a décidé de considérer Laurent GBAGBO comme le gagnant de cette élection présidentielle. Le président GBAGBO s’est opposé à la violence et a appelé OUATTARA au dialogue sur l’avenir de la nation, car ce qui ressort de cette élection c’est qu’une bonne partie de la population lui est favorable. AFROCENTRICITY INTERNATIONAL croit que le fait de parler de Génocide est prématuré et de nature raciste.
Personne n’a parlé de probable génocide lors de la crise dans les élections présidentielles américaines qui ont conduit M. Bush à son premier mandat. Pourquoi brandir si vite le spectre du génocide ethnique si ce n’est pour justifier une invasion de la Côte d’ivoire ? La raison pour laquelle M. GBAGBO est en position de force et restera en position de force c’est que la Cour Suprême du pays a déclaré qu’il y a eu des abus, des fraudes et des intimidations dans le nord de la Côte d’ivoire. Les observateurs des nations unies n’ont pas pris cela en considération en déclarant Alassane Ouattara gagnant. Dans n’importe quelle nation cela serait considéré comme arrogant et un signe de manipulation. Au lieu de suivre le processus normal de la justice ivoirienne l’intervention internationale conclue que M. GBAGBO n’a pas gagné. AFROCENTRICIY INTERNATIONAL pense que les intérêts politiques de l’occident enveniment la situation en Côte d’ivoire. Nous savons que les gouvernements français et américains ne peuvent pas simplement placer un gagnant ; Le bureau politique dans un Etat démocratique doit être acquis en toute légitimité. Le gagnant ne doit pas être commis par une personne extérieure ; ils sont élus par le peuple et les problèmes résultant d’une telle élection doivent être réglés par les institutions de ce pays. C’est ce qui a été fait aux Etats- unis dans le cas opposant Bush à Gore alors que tout le monde pensait que seul la Cour Suprême pouvait trancher. Certains l’ont dit, et c’était leur droit, que la Cour était partisane et qu’elle supportait le candidat républicain. La cour suprême des Etats- unis s’est déclarée en faveur de Georges Bush ; Quelqu’un aurait très bien pu dire que la Cour était entièrement acquise à la cause républicaine et par conséquent nous ne devrions pas accepter la décision de la Cour Suprême en faveur Georges bush. A la fin et malgré tout le prestige de la cour suprême était intact tout comme l’idée de la démocratie. Pourquoi ces principes ne fonctionnent pas dans le cas d’un pays africain ? La communauté internationale doit s’en référer à la Cour Suprême de Côte d’ivoire en dernier ressort.
AFROCENTRICITY INTERNATIONAL pense que c’est dans l’intérêt des africains que toutes les dépositions présentées par la Cour Suprême soient examinées avant toute déclaration faite par un tiers. Les dépositions doivent être examinées avant que toute personne extérieure puisse déclarer un vainqueur. Peut- être que la proposition de l’ancien président d’Afrique du Sud Thabo Mbeki d’intercéder entre les parties est bonne, si elle se fait dans le sens de la justice ivoirienne. Les vrais coupables de cette situation sont l’interventionnisme de ceux qui veulent déloger M. GBAGBO certainement à cause de son afro- centricité et son panafricanisme réel.
AFROCENTRICITY INTERNATIONAL s’oppose aux interventions qui visent à pervertir la légitimité de la Cour Suprême d’un pays africain. La commission électorale indépendante a déclaré M. Ouattara gagnant sans tenir compte du rapport de la Cour Suprême. C’est ce qui jette le trouble sur cette élection. Il a été reporté que les observateurs de l’union Européenne n’ont pas été autorisés à visiter les centres de vote du nord du pays. La même commission électorale indépendante déclare un vainqueur et les observateurs de nations unies la soutiennent sans tenir compte des situations frauduleuses du nord. Dans une de ces région on a pu obtenir plus de bulletin de votes que de personnes enregistrées sur les listes ; par exemple 159,788 bulletin de votes sur une liste de 48, 400 enregistrés. C’est l’une des situations qui font que l’administration de M.GBAGBO pense que les élections dans le nord ont été manipulées pour voler la victoire.
AFROCENTRICITY INTERNATIONAL en appelle à une résolution pacifique de la situation et s’accorde avec l’ancien président du Ghana Jerry Rawlings que les deux protagonistes ont exprimé le vœu de voir les voix recomptées ou procéder à de nouvelles vérifications effectuées par des observateurs indépendants. Ce que nous devons éviter à tout prix c’est l’interventionnisme des troupes françaises ou américaines. Nous savons déjà que les rebelles du nord ont infiltré le sud avec quelques armes.

Afrocentricity International Dr. Ama Mazama, Per-aa Dr. Molefi Kete Asante, International RepresentativeP. O. Box 30004 Elkins Park, Pa. 19027 USA MKASANTE@GMAIL.COM

Traduit de l’anglais par ALMO (Translation made by ALMO)
almothebest@yahoo.fr

Facebook Comments
Share

Le Magazine de la Diaspora Ivoirienne et des Ami(e)s de la Côte d’Ivoire

Rédaction de Diaspora Cote d'Ivoire, Senior Editor: Daniel Atteby, Art Director: Sara A. Email: info@ivoirediaspo.net, Skype: gethsemane7

Une réflexion sur “QUAND LES NOIRS AMERICAINS LACHENT SARKOZY ET OBAMA

  • 18 janvier 2011 à 12 h 48 min
    Permalien

    Une si belle cause!
    La révolution ivoirienne est en marche et du coup c’est l’inquiétude généralisé dans le camps des prédateurs. Ils ont une peur bleue des conséquences probables de « l’insubordination » Du Grand Africain GBAGBO. Je suis admiratif devant le courage de cet Historien qui, malgré les dangers d’une salutaire rebellion contre les puissances occidentales, tien à libérer son pays… Il sait ce qu’il risque, il a en mémoire LUMUMBA, OUADIE, SANKARA et tout récemment DADIS CAMARA. Il sait que pour une sombre histoire de pétrole au Congo, Total a armé lourdement Sassou pour reverser un président (LISSOUBA) légitimement voté par le peuple congolais… Et quelque temps plus tard seulement la présidence française déroulais le tapis rouge pour recevoir le pushiste qui est au pouvoir jusqu’aujourd’hui. Il sait tout cela et il fonce, il veut ouvrir la porte à l’Afrique, Il est le pionier d’une nouvelle Afrique. Il voudrait que les français, qui ne sont que peu de chose sans les richesses de l’Afrique, négocient plutôt que n’imposent à son peuple et à ses dirigents!
    Vive GBAGBO, Vive L’Afrique libre!

Commentaires fermés.