Budget sécurisé, engagements tenus… Gbagbo :« nous avons compté sur nous-mêmes »

Share
A bien écouter les Ivoiriens, toutes tendances politiques confondues, « tout va très mal en Côte d’Ivoire chaque année depuis que Ouattara est au pouvoir » . Largement relayé par les médias, le malaise enflamme l’opinion publique. Rien n’échappe  à la grogne : vie chère, baisse du pouvoir d’achat, panier de la ménagère moins garni, endettement irresponsable etc. c’est bien la Côte d’Ivoire sous Alassane Ouattara. Une Côte d’Ivoire dont les nouvelles autorités s’endettent massivement aux dépens des générations futures avec des politiques saugrenues qui compromettent l’avenir du pays. Pourtant, l’expérience de la «Refondation économique» de la Côte d’Ivoire est là pour montrer  qu’un pays peut se développer sur ses propres ressources. Rappelons à nos mémoires l’épisode heureux du budget sécurisé. Voici ce qu’en disait Laurent Gbagbo.

L’approche du budget sécurisé

« Ce sont les moments difficiles qui font les grands hommes. J’ai appelé mon Ministre de l’Économie et des Finances, Bohoun Bouabré, qui a succédé à Mamadou Koulibaly. Je dis « est-ce que nous pouvons nous en sortir ? » Il dit « Président, nous pouvons nous en sortir ». Et il a fait, ce qu’il a appelé, et nous à sa suite, LE BUDGET SECURISE. C’est-à-dire, que nous allons faire un budget dans lequel nous allons compter sur nos propres forces […] Pendant tout le temps qu’a duré la crise, nous avons compté sur nos propres forces. Les fonctionnaires ont toujours été payés. Parce que la Côte d’Ivoire n’est pas n’importe quel pays, et ceux qui étaient au pouvoir n’étaient pas n’importe qui en Côte d’Ivoire.».

Des engagements toujours tenus

«Je voudrais aujourd’hui, devant ses parents, saluer Bohoun Bouabré, parce que ce n’était pas évident du tout. À l’approche de la fin de chaque mois, des radios méchantes, mauvaises, dan – gereuses pour l’Afrique, racontaient que nous n’allions pas pouvoir payer nos fonctionnaires. Et bien, nous les payions. Et jusqu’aujourd’hui, nous les payons (rappelons que nous sommes en 2009 ndlr). Je voudrais le dire avec fierté, parce que je suis fier du travail que nous avons accompli. Non seulement nous (qui étions en guerre ndlr) avons payé nos fonctionnaires, nous avons même prêté l’argent à d’autres pays chez qui il n’y avait pas la guerre […] Il faut que les gens sachent reconnaître ce qui est. Or ce qui est, c’est que nous avons géré avec rigueur. ».

Des investissements réalisés

«Dans le même temps, j’ai décidé sans plus attendre de construire le palais de la Présidence à Yamoussoukro, le palais de l’Assemblée Nationale à Yamoussoukro, l’Hôtel des députés à Yamoussoukro … dans le même temps. Nous avons des ressources. Si cet argent est utilisé pour faire ce qu’on doit, il peut nous suffire, et il nous suffit.».

Hommage à Bohoun et Affi

«Et dans le même temps, nous nous sommes attaqués à payer nos dettes. C’est ça qui est la vérité. Et tous les Cadres du Ministère de l’Économie et des Finances que je connais aujourd’hui, c’est Bohoun Bouabré qui les a révélés. L’appel à candidature, qui a donné le directeur général de la Douane, le directeur général du Trésor, le directeur général des Impôts, c’est Bohoun Bouabré et Affi N’guessan. Je suis à Issia aujourd’hui, je voudrais saluer Bohoun Bouabré pour ce travail remarquable qu’il a entrepris, et qui continue d’apporter des résultats pour la Côte d’Ivoire tout entière. ». Voilà ! Seule la rétroactivité que pavent le temps et le recul permet d’apprécier l’attribut historique de la maîtrise des finances publiques à travers le budget sécurisé. Une leçon à l’économiste-banquier à se défaire de ses diaboliques envolées populistes, de ses égarements antagoniques qui conduisent notre très cher pays dans  les dérives d’une finance cannibale. Laurent Gbagbo nous avait prévenus.».

J-S Lia (Extraits du discours de Laurent Gbagbo à Issia, août 2009)

Source: Notre Voie N°4567 du mercredi 13 novembre 2013

Facebook Comments
Share

Le Magazine de la Diaspora Ivoirienne et des Ami(e)s de la Côte d’Ivoire

Rédaction de Diaspora Cote d'Ivoire, Senior Editor: Daniel Atteby, Art Director: Sara A. Email: info@ivoirediaspo.net, Skype: gethsemane7