Yady sort de sa réservee« Nous sommes dans un pays où des potentats font ce qu’ils veulent »

Share

Le Mandat-29/7/2010

Dans le cadre de ses activités, le mouvement des intercesseurs pour la Côte d’Ivoire (Ipci) a convié la presse à une conférence hier, à son siège à Cocody-Angré. A cette rencontre, le président dudit mouvement a donné sa position sur des points saillants de l’actualité sociopolitique. Au menu de cette rencontre, l’incarcération des journalistes pour vol de documents, l’affaire Tagro et en dernier point, les résultats du Bac 2010.

L’incarcération des journalistes
Sur ce volet, M. Soumah Yady s’est dit satisfait de leur libération en dépit des peines complémentaires. Il a déploré certains faits dans la conduite de cette affaire. « Quand on est responsable de quelque chose dont on a la protection, qui nous échappe pour se retrouver sur la place publique, on doit d’abord se remettre en cause. C’est cela la responsabilité. La déontologie impose aux journalistes de ne pas livrer leur source. Mais en face, il y a la raison d’Etat. Si on reconnaît au journaliste son métier d’intérêt public, il faut concéder son champ d’action » a recommandé le conférencier. Qui indique que nous sommes dans un pays où des potentats font ce qu’ils veulent. « Dans l’affaire Béhenzin, nous avons-nous aussi déposé une plainte ; mais depuis 3 ans, rien n’a bougé. C’est un cas similaire. Il faut reconnaître sa part de responsabilité : regretter ce qui est arrivé par le dysfonctionnement du Parquet, s’excuser ou demander pardon » voudrait-il signifier.

Affaire Tagro
Pour M. Soumah Yady, les policiers étant des éléments essentiels dans un Etat, entendre parler de leur mode de recrutement sur la base tribale, est inquiétant. Une préoccupation qui, pour le conférencier, ne taraude même pas l’esprit de nos leaders politiques, « car ils auraient dû saisir l’occasion pour marquer le coup ». Et celui-ci de douter du rapport qui disculpe Désiré Tagro. « Quand on a constaté les résultats de l’enquête avec son orientation, il y a lieu de s’interroger. S’il n’y avait rien à cacher, pourquoi cette fronde à l’Assemblée nationale ? Pourquoi dans son intervention sur cette affaire Tagro, Blé Goudé parle de secret qu’il ne fallait pas dénoncer. C’est de l’injustice » a condamné notre interlocuteur.

Les résultats du Bac 2010
Sur ce chapitre, M. Soumah pour qui l’éducation est faite par l’homme et la qualité de l’homme, s’est insurgé contre les félicitations adressées au ministre de l’Education nationale M Gilbert Bleu Lainé. Surtout, au regard du résultat catastrophique (24,22%) au Bac. « La Côte d’Ivoire connaît cette pauvreté qui s’accroît. Seule la grâce de Dieu permet de payer le salaire des fonctionnaires. Aussi, faut-il faire de la formation le crédo. Or l’école, ce creuset bat de l’aile. C’est le résultat de la démission de l’Etat. Quelle relève après les efforts d’Houphouët-Boigny dans la formation de tous les cadres d’aujourd’hui ? » S’est-il interrogé « Il y a la fraude avec l’opération hibou, 60% des admis du centre de Bouaké viennent du repêchage. En terme de note, le ministre a 5/20. On ne peut pas féliciter quelqu’un avec ce résultat inconcevable. Le faire, c’est donner une prime à la médiocrité. Cela est sympathique au manque de vision de nos dirigeants » a-t-il dit. Pour M. Soumah, le défilé des pays africains le 14 juillet est un piège politico-mystique. « Il s’agit du débat de l’asservissement de 5 ans. Pour terminer, ce professeur retraité a déclaré que le trône de Dieu repose sur la justice. « Dieu demande des hommes justes pour diriger les nations ». Or en Côte d’Ivoire, l’injustice a pris le pas sur tout. Aussi, a-t-il recommandé à chacun d’épouser la voie de Dieu pour sortir de l’ornière.
K. Zéguédoua Tano
Ministère de la santé et de l’Hygyiène Publique
Un important lot de matériel informatique offert
Dans le cadre du renforcement des capacités de gestion et de suivi des stocks de médicaments,et des intrants de laboratoires des sites soutenus par le Plan d’Urgence du Président des Etats Unis (Pepfar) pour la Lutte contre le Vih/ Sida, le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a reçu un important équipement informatique de la part de l’Agence des Etats Unis pour le Developpement International (Usaid). Ce don d’une valeur de 70 millions de francs est composé de 80 ordinateurs, de 80 ondulateurs et de 80 imprimantes. La cérémonie de remise de ce don a été organisée hier, dans les locaux de la Pharmacie de la Santé Publique.Etaient présent à cette cérémoni, le ministre de la santé et de l’Hygiène Publique, Dr Aka Aouélé de son Excellence Madame Wanda Nesbitt, ambassadeur des Etats Unis et autres acteurs de developpement.Prenant la parole, Madame Wanda Nesbitt s’est dite satisfaite des progres important qu’a enregistré la Côte d’Ivoire dans la prise en charge des personnes infectées et affectées par cette pandémie. Aussi, pour ne pas manquer de medicaments, une bonne gestion logistique sur la consommation réelle des médicaments s’impose. « nous faisons un don de 80 ordinateurs et accessoires à votre ministere de la Santé afin de permettre aux formations sanitaires d’améliorer la qualité de prestations et la dispensation de medicaments aux patients avec des données de qualité sur la consommation » Le récipiendaire du don, le ministre Aka Aouélé, a salué l’engagement concret du gouvernement américain qui ne menage aucun effot pour aider le système de santé. Aussi, il a expliqué que ces ordinateurs sont d’une importance capitale dans la prise en charge des personnes vivant avec le Vih/Sida « l’amélioration des services de santé passe necessairement par une bonne disponibilité des médicaments dans nos centres de santé ». Il a, en outre, saisi l’occasion pour exhorter ces collaborateurs à faire bon usage de ce materiel. La directrice des locaux, Dr Duncan a pour sa part souligné que ce lot de materiels permettra aux pharmacies des structures sanitaires de disposer de données fiables. Ce qui « permettra d’accroitre les performences pour la quantification la distribution et l’utilisation des medicaments.» Ces materiels esserviront 80 sites déjà repertoriés.
Mahi Mikeumeuné
Ph: Mélèdje

Facebook Comments
Share

Le Magazine de la Diaspora Ivoirienne et des Ami(e)s de la Côte d’Ivoire

Rédaction de Diaspora Cote d'Ivoire, Senior Editor: Daniel Atteby, Art Director: Sara A. Email: info@ivoirediaspo.net, Skype: gethsemane7