Site icon Ivoiriens de l'étranger | Diaspora Ivoirienne | Ivory Coast

Rififi à la tête du PDCI-RDA

« Comme annoncé dans le communiqué, la réunion du Bureau politique du Pdci-Rda se tiendra à l’heure et au lieu indiqués, c’est-à-dire le jeudi 23 mai à 16 heures au siège du parti à Cocody ». Parole du président Henri Konan Bédié que nous avons réussi à joindre hier par téléphone après la rencontre organisée par son secrétaire général avec les membres des instances et les responsables des structures spécialisées. Le président du Pdci n’a aucunement l’intention de modifier son agenda personnel. D’ailleurs, il a tenu à préciser qu’il regagne aujourd’hui même la capitale économique en vue de présider la rencontre du Bureau politique prévue demain à 16 heures.

Dissensions, crise de confiance, crise de leadership entre le n°1 et le n°2 du Pdci. Personne ne peut plus cacher le soleil avec la main. Il y a bel et bien de l’eau dans le gaz.
 Pour l’heure, on ignore le degré d’incompréhension entre les deux hommes et personne ne peut préjuger de la tournure que risquent de prendre les évènements dans les jours à venir. Mais déjà, au Pdci, l’on commence à se poser des questions. Pourquoi le secrétaire général a t il décidé de convoquer une telle réunion à 48 heures du Bureau politique alors qu’il avait déjà séparément échangé avec toutes les structures invitées à la rencontre d’hier ? Pourquoi le secrétaire général a t-il décidé d’ouvrir et de dévoiler le contenu d’une note que le président du parti lui a transmise sous pli fermé et frappé du sceau de la confidentialité ? Quels conseils voulait il recevoir de cette assemblée ? Qui mieux que le président Bédié pouvait l’éclairer sur une telle note si celle-ci laissait subsis ter des zones d’ombre et que sa compréhension lui échappait ? Etant le collaborateur direct du président Bédié, le secrétaire général ne pouvait-il pas approcher son patron pour lui faire part de ses préoccupations après avoir reçu un tel document si tant est qu’il avait besoin de conseils ou avis pour le comprendre ? Hier, il n’y avait pas de liste ni d’hôtesse à l’entrée principale de la salle du Bureau politique. Tout le monde pouvait donc y avoir accès. même la presse. Au demeurant, quelles sont précisément les dispositions des statuts du Pdci qui font du secrétaire général du Pdci le détenteur exclusif du pouvoir d’organiser le Congrès du parti ? Pourquoi autant d’agitations à la veille d’un Congrès qui se veut une fête de rassemblement ? Des gens auraient-ils d’autres agendas politiques ? Car au demeurant, ceux qui ont été proposés par le président du parti ne sont-ils pas des militants du Pdci ? m. Djédjé mady a-t-il été personnellement écarté de cette organisation ? Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi cette adversité embryonnaire entre deux hommes dont la collaboration a souvent donné l’image d’une réelle complicité ? De toute évidence, ce qui s’est produit hier n’est pas le fruit du hasard. mais quel problème cela a-t-il résolu ? Dévoiler le contenu d’une note privée en public n’a rien arrangé. Pas surprenant que des militants aient invité leur secrétaire général à mieux se pourvoir en allant voir le président Bédié pour arrondir les angles avec lui. Mais aura t il le temps matériel de le faire dès lors que le président du parti, certainement outré par l’attitude de son collaborateur, avec qui il n’a jamais coupé les ponts (puisqu’il lui a fait transmettre les documents du pré congrès), a décidé de maintenir la réunion du Bureau politique de demain ?

AKWABA SAINT-CLAIR
Le Nouveau Réveil

Facebook Comments
Côte d’Ivoire: Première victoire du CNT

Première victoire du CNT: Toutes les personnes enlevées ce soir par des forces au service de M. Ouattara ont été Read more

Urgent-Côte d’Ivoire: Arrestation d’Henri Konan Bédié !

Henri Konan Bédié a été arrêté  ce mardi par les forces de l’ordre. Selon un journaliste de l’AFP sur place, Read more

L’opposition dénonce l’envoi d’observateurs pour une élection qui exclut tous les candidats

Abidjan - Des leaders de l’opposition, réunis au sein de l’Alliance des forces démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD), dénoncent l’envoi Read more

PRESIDENTIELLE A HAUTS RISQUES EN COTE D’IVOIRE

LA FIDHOP ECRIT AUX MINISTRES DE L’UE, USA, CANADA… A Mesdames/Messieurs Les MINISTRES DE L’INTERIEUR ET DES AFFAIRES ETRANGERES PAYS Read more

Quitter la version mobile