Share

Ratcliffe, l’homme le plus riche de la Grande-Bretagne vient de s’offrir le club de football OGC Nice de la Ligue1 française à près de 100 millions d’euros.

L’Anglais qui est basé à Monaco, en France et dont la fortune personnelle est estimée à 18.6 milliards de Livres Sterling est déjà propriétaire du club de football de Lausanne, en Suisse et de Ineos dans le domaine du cyclisme.

Drogba Didier
Didier Drogba

Ratcliffe dit vouloir s’appuyer sur son expérience des ratés et des réussites avec le club de Lausanne pour faire de l’OGC Nice un succès et un club qui vole très haut dans le firmament du football européen.

L’ex-international français Patrick Vieira, vainqueur de la coupe du monde 1998, est actuellement le coach de l’OGC Nice. Ratcliffe dit compter sur le savoir-faire du Français pour développer et mener à bien le projet du club.

Par Serge Atteby

Concernant l’Angleterre, voir aussi notre article de la même catégorie Paul Pogba répond aux racistes

Victime d’insultes racistes et de menaces de mort, la semaine dernière, pour avoir manqué un penalty contre les Wolves, le macunéen Paul Pogba a envoyé un message fort aux troupes de la haine.

Par le biais de son compte Twitter, le champion du monde a poste une image de lui tenant dans les bras son fils métis et en arrière-plan un portrait de Martin Luther King.

En quelques mots, le Français a résumé l’essence de son combat, infligeant une baffe aux racistes qu’il considere comme des ignorants. « Racists drive me to fight for next generations ». Ce qui se traduit par ‘les racistes me motivent à me battre pour les générations à venir’.

Se disant reconnaissant à ses ancêtres et à ses parents, qui par leur lutte lui ont permis de prendre le bus et de jouer librement au football, Paul Pogba dit se sentir obligé de continuer ce combat contre le racisme pour les générations futures. Ce combat, pour ce qui ressort du message du joueur est aussi celui contre l’ignorance et pour la liberté.

Ainsi, au lieu d’être abattu comme l’auraient souhaité les racistes qui s’en prennent à lui, le numéro 6 de Manchester United, bien qu’il condamne les actes motives par le racisme, voient en eux un effet de motivation supplémentaire qui montre que le serpent de la haine et de la barbarie n’est pas mort et l’Europe n’a pas fini avec ses vieux démons…

Facebook Comments
Share