Le président Jacob Zuma plaide pour une « autre solution » dans la résolution de la crise ivoirienne

Share

Alors que les média français annoncent des bruits de bottes en Côte d’Ivoire où des armées ouest africaines sous le commandement de la France devraient attaquer les forces gouvernementales pour disent elles chasser Gbagbo du pouvoir et imposer Ouattara, le président Sud-Africain Jacob Zuma est monté au créneau pour pourfendre cette attitude.

Zuma-Jacob
Zuma-Jacob

« Les tentatives de résoudre la crise ivoirienne en demandant à l’un des chefs de partir n’aboutissent pas et une autre approche doit être trouvée… Nous devons faire quelque chose d`autre que de demander à l’un des deux chefs de partir » a déclaré le successeur de Thabo Mbeki.

L’ex président Sud-africain Thabo Mbeki avait été le premier émissaire à être dépêché à Abidjan par l’Union Africaine après les contestations postélectorales du 28 novembre dernier.

Récusé par le camp Ouattara, l’Union Africaine avait retiré la mission de paix à Mbeki pour la confier à Jean Ping, le président de l’UA himself. Mais le Gabonais n’a pas connu l’exploit escompté. Depuis, plusieurs émissaires de l’Union Africaine ont effectué le déplacement d’Abidjan sans succès.

Tout comme Kaddhafi en début de semaine, le président Sud-africain exige que le dossier ivoirien soit sérieusement débattu au sommet de l’Union Africaine la semaine prochaine. Avant la date, l’Union Africaine ne prendra pas position pour ou contre l’un des deux contestataires des résultats de la présidentielle en Côte d’Ivoire.

Par Daniel Atteby

Facebook Comments
Share

Le Magazine de la Diaspora Ivoirienne et des Ami(e)s de la Côte d’Ivoire

Rédaction de Diaspora Cote d'Ivoire, Senior Editor: Daniel Atteby, Art Director: Sara A. Email: info@ivoirediaspo.net, Skype: gethsemane7

Une réflexion sur “Le président Jacob Zuma plaide pour une « autre solution » dans la résolution de la crise ivoirienne

  • 22 janvier 2011 à 15 h 10 min
    Permalien

    Merci Jacob, nous attendrons. Mais que font les armées de Wade et Compaore a Bouaké? Voici des questions que le sommet doit examiner de près. Savoir si le Burkina, le Sénégal, et le Nigeria sont des états Africains ou Européens. La cupidité n’a vraiment pas de bornes.

Commentaires fermés.