Share

Le sommet du G7 de Biarritz, en France a décidé de soutenir l’entrepreneuriat féminin en Afrique en accordant un prêt de 251 millions de dollars par le biais de la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’initiative Action Positive pour le Financement en Faveur des Femmes en Afrique (AFAWA)

Le programme AFAWA est une initiative de développement qui repose sur trois piliers qui sont l’amélioration de l’accès des femmes au financement, la prestation de services de renforcement des capacités aux femmes entrepreneurs et l’amélioration de l’environnement juridique et règlementaire éliminer les obstacles spécifiques aux femmes en engageant un dialogue politique avec les gouvernements, les banques centrales et les autres autorités concernées.

AFAWA aide également les institutions financières à répondre aux besoins spécifiques des entreprises dirigées par des femmes grâce à des produits financiers et non financiers adaptés.

La chanteuse Béninoise Angélique Kidjo, ambassadrice de ce programme a déclaré que « Les femmes africaines sont la colonne vertébrale du continent. Je suis heureuse de porter leur voix ici, au G7. L’initiative AFAWA est déterminante pour notre continent ».

Au chapitre des déclarations officielles, le président français Emmanuel Macron, hôte du sommet, s’est réjoui devant la presse et n’a pas caché sa fierté de voir la solution venir des Africains eux-mêmes :

« Je suis particulièrement fier, en tant que président en exercice du G7, que la solution que nous portons aujourd’hui, l’initiative AFAWA, vienne d’une organisation africaine, la Banque africaine de développement, qui travaille avec un fonds de garantie africain et un réseau de banques africaines ».

Pour l’Afrique, le nigérian Adesina Akinwumi, président de la Banque Africaine de Développement a dressé un tableau concret de la situation des femmes sur le continent affirmant que c’est un grand jour pour l’Afrique :

« Aujourd’hui, les femmes détiennent plus de 30% des PME en Afrique, mais il existe un déficit de financement de 42 milliards de dollars entre les femmes et les hommes entrepreneurs. Ce déficit doit être comblé, et vite… C’est un grand jour pour les femmes en Afrique. Investir dans l’entrepreneuriat féminin en Afrique est un investissement fort de sens car les femmes ne sont pas seulement l’avenir de l’Afrique, elles sont le présent de l’Afrique !»

Le G7 est le groupe des 7 pays les plus puissants du monde économiquement selon les critères du Fonds Monétaire International (FM). Il a été créé en 1975àl’initiative de la France et regroupe actuellement la France, les États-Unis, l’Italie, le Canada, l’Allemagne, le Japonet le Royaume-Uni. Ce groupe de 7 se réunit chaque année dans un pays de son choix. Cette année, la France qui accueille le sommet à Biarritzdu 24 au 26 août.

Par Serge Daniel Atteby

Facebook Comments
Share