Site icon Ivoiriens de l'étranger | Diaspora Ivoirienne | Ivory Coast

La France change d’ambassadeur avant les élections en Côte d’Ivoire

Diaspora Ivoirienne

Selon la radio française RFI, la France est à l’œuvre actuellement pour remplacer son ambassadeur en Côte d’Ivoire avant les élections du 31 octobre 2020.

Gilles Huberson, l’actuel représentant de la France sur les bords de la lagune Ebrié, a été rappelé à Paris, dans la première semaine du mois d’octobre, pour des raisons qui ne seraient pas liées à la politique mais « dans le cadre d’une mesure administrative ».

Selon RFI, ce changement d’équipe avant les élections présidentielles en Côte d’Ivoire, n’aurait « aucun lien avec un éventuel malentendu entre les Présidents Macron et Ouattara ».

Car en termes de malentendu, il en existe bel et bien tout au moins un entre Macro et Ouattara sur la candidature de l’Ivoirien pour briguer un troisième mandat.

En effet, suite à sa déclaration en mars 2020 de respecter la constitution ivoirienne en partant après son second mandat, Emmanuel Macron avait publiquement salué cette « décision historique ».

Mais à Abidjan, les choses ont changé. Beaucoup changé d’ailleurs ! Il y’a d’abord eu le décès de Gon Coulibaly, candidat officiel du parti de Ouattara, puis le changement inexpliqué du président, le 6 août, de se lancer personnellement dans la course, reniant ainsi sa propre parole.

Suite à cette déclaration, l’opposition avait appelé à manifester contre la « forfaiture » du président sortant. Plusieurs incidents ont été enregistré sur toute l’étendue du territoire ivoirien, faisant déjà une trentaine de morts et plusieurs blessés graves.

Henri Konan Bédié

A Bonoua, un jeune homme de 18 ans avait été abattu par la milice de Ouattara et des violences ont aussi éclaté à Daoukro, bastion de l’ancien président Henri Konan Bédié, également candidat à la présidentielle.

C’est dans ce décor funeste, sans lancer d’appel au calme, que Ouattara avait décidé de s’envoler pour la France et de rencontrer Emmanuel Macron, le 4 septembre dernier, pour le convaincre du bienfait de sa candidature.

Mais selon Chris Yapi, un investigateur ivoirien, les choses ont tourné au vinaigre et le président français aurait signifié à Alassane Ouattara qu’il ne le soutiendrait pas dans sa tentative de passage en force.

S’il est évident et de notoriété publique que les ambassadeurs français en Côte d’Ivoire sont toujours impliqués dans l’organisation des élections à Abidjan, il ne serait pas surprenant que Macron remplace Gilles Huberson par un ambassadeur plus regardant dans les affaires de Ouattara.

Voir aussi Candidature de Ouattara: au moins 4 morts dans des violences en Côte d’Ivoire

Facebook Comments
Côte d’Ivoire: Première victoire du CNT

Première victoire du CNT: Toutes les personnes enlevées ce soir par des forces au service de M. Ouattara ont été Read more

Urgent-Côte d’Ivoire: Arrestation d’Henri Konan Bédié !

Henri Konan Bédié a été arrêté  ce mardi par les forces de l’ordre. Selon un journaliste de l’AFP sur place, Read more

L’opposition dénonce l’envoi d’observateurs pour une élection qui exclut tous les candidats

Abidjan - Des leaders de l’opposition, réunis au sein de l’Alliance des forces démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD), dénoncent l’envoi Read more

PRESIDENTIELLE A HAUTS RISQUES EN COTE D’IVOIRE

LA FIDHOP ECRIT AUX MINISTRES DE L’UE, USA, CANADA… A Mesdames/Messieurs Les MINISTRES DE L’INTERIEUR ET DES AFFAIRES ETRANGERES PAYS Read more

Quitter la version mobile