Dr. Ahipeaud Martial: « Au sortir de ces élections, il y aura un vainqueur et deux perdants »

Share
DrAhipeaudGbagboBedieAdo
DrAhipeaudGbagboBedieAdo

A la veille des élections présidentielles 2010 qui s’annoncent historiques pour la Côte d’Ivoire moderne, IvoireDiaspo a rencontré le Dr. Joseph Martial Ahipeaud pour recueillir son point de vue sur le scrutin du 31 octobre et les perspectives majeures de la Côte d’Ivoire post crise après la traversée du désert marquée par une rébellion qui a endeuillé et divisé le pays en deux.

IvoireDiaspo: Bonjour Dr. Joseph Martial Ahipeaud et Merci de nous accorder cette interview. A l’orée des élections présidentielles du 31 octobre quels sentiments éprouvez-vous  par rapport au rejet de votre candidature?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: Merci pour cette occasion que vous me donnez pour m’adresser aux ivoiriens a la veille de cette importante élection. Je voudrais juste rectifier que ma candidature n’a pas été rejetée. Le terme exact n’est pas rejeté car cela suppose que la CEI ait reçu les dossiers et qu’elle les a transmis à la Cour Constitutionnelle qui a analyse dans la forme comme dans le fond avant de rejeter la candidature pour des motifs qui lui seraient propre. Non la CEI a carrément refuse de recevoir les dossiers parce qu’elle a estime que le délai était clos depuis octobre 2009 pour une élection prévues en octobre 2010. C’est contre toutes les procédures de droit et une violation totale des textes qui régissent la république. Mais comme le disait mon avocat, nous sommes en circonstances exceptionnelles et les dispositions sont exceptionnelles. Notre parti a décide de ne pas continuer la procédure légale que nous avions entame pour ne pas empêcher la tenue de cette élection que les ivoiriens veulent par tous les moyens. Et je constate que nous avions raison car les ivoiriens, dans leur grande majorité, veulent voir la fin du film des diadoques et autres dinosaures de la politique ivoirienne qui dure depuis 20 ans et dont nous sommes dans la conclusion. Je pense que c’est la responsabilité d’un homme politique aussi de faire passer la volonté de son peuple avant la sienne. Il faut que les ivoiriens se souviennent des vrais hommes de paix et des jusqu’auboutistes. J’ose cependant croire que l’issue de ces élections nous permettra d’apprécier ce sacrifice que nous avons fait. Car notre participation à ces élections allaient certainement faire changer beaucoup de choses  car l’histoire démocratique de la côte d’ivoire c’est faite avec nous même si des velléités négationnistes orchestrées par des néo démocrates autoproclamés tendent à faire croire le contraire. Mais ce sera pour une autre fois si Dieu le permet car Lui seul est le Maitre du temps et des circonstances.

IvoireDiaspo: Dr. vous avez entendu et lu les programmes des  candidats. Quelles sont les propositions qui vous accrochent?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: Malheureusement, je n’ai pas eu les programmes des candidats mais j’en ai entendu parler lors de leurs meetings. J’attendais de lire celui du RHDP car j’ai vu celui du Président Gbagbo sur son site de campagne. Ce ne sont que des programmes de campagne. On ne conclura à leur véracité qu’une fois qu’ils auront été appliqués. C’est toujours rare d’appliquer entièrement un programme de campagne une fois l’élection passée. Car le seul problème reste que les promesses, comme le disait quelqu’un, ne sont valables que pour ceux qui y croient. Moi je n’y crois pas car nous connaissons le bilan de chacun pour l’avoir subi. Je ne veux pas être un medium pour regarder dans une boule de cristal pour voir si, pour une fois, les programmes seront appliques. Cependant, la première promesse qu’ils pourraient tenir serait de faire en sorte que ces élections ne débouchent pas sur une autre guerre puisque tous disent qu’ils vont gagner. C’est certainement bon pour le morale des troupes mais c’est dangereux car l’issue de ces élections ne peut aucunement être maitrisée pas qui que ce soit. Il y a trop de variables qui nous permettent de dire, au plan strictement de l’analyse scientifique, que personne ne peut être assure de la victoire. Seules les urnes nous diront la vérité et cela, il faut que les candidats l’acceptent et l’intègrent. Car on ne peut pas compter sur un électorat ethnique pour penser que ces élections sont gagnées d’avance car les jeunes, très urbanises, et de surcroit  majoritaires sur les listes a 75%, et surtout les nouveaux majeurs, ont un autre comportement que les anciens ou alors les populations rurales. La première promesse que les ivoiriens veulent que les trois tiennent au moins est d’accepter le verdict des urnes et mettre ainsi un terme a leur corrida qui dure depuis 1990. Une autre option serait préjudiciable a celui qui l’aura initie. Que Dieu leur donne la sagesse pour qu’ils acceptent la vérité des urnes et rien d’autre.

IvoireDiaspo: Pendant longtemps on vous croyait proche du candidat Gnamien Konan, que pensez-vous de son programme?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: Je suis le concepteur de la Troisième Voie qui devrait faire émerger une candidature capable de rassembler les ivoiriens sur une idée, celle de mettre fin a la guerre des Trois par un quatrième homme. Gnamien n’a pas compris ma démarche scientifique et nous nous sommes sépares depuis Avril 2008. Alors je ne sais pas ce qu’il propose mais pour que ton programme tienne la route et soit pris en compte par les électeurs, il faut une dynamique sociopolitique qui le soutienne. Faute de n’avoir pas compris cette réalité de la donne politique, les candidatures des onze autres seront en fait insignifiantes quant aux attentes du peuple. Des lors, malheureusement ou heureusement  pour le peuple ivoirien, cette élection va se jouer entre les trois Goliaths de la politique ivoirienne car ils risquent d’engranger les 90% des suffrages en raison de leurs personnalités. Malheureusement parce que le poids des personnalités va jouer plus que leur projet et heureusement parce que ce sera la finale des finales, celle qui mettra un terme a leur pugilat de vingt ans qui n’a rien apporté au peuple. Et c’est la Cote d’Ivoire qui gagnera enfin une paix utile pour la relance de son économie. Car il y aura un vainqueur et deux perdants qui en plus seront des retraités politiques. C’est la démocratie qui l’impose.

IvoireDiaspo: Dr. Si vous aviez eu l’opportunité de vous présenter qu’est ce vous auriez fait différemment, en un mot quelles sont pour vous les options politiques majeures de la Côte d’Ivoire post crise?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: Je n’ai pas envie que mes idées me soient encore volées alors que je ne suis pas dans la campagne. Alors je me refuse de faire des propositions sur quoi que ce soit. Cependant, je sais que la priorité des priorités, pour la relance de notre économie, est la lutte contre cette corruption érigée en règle de gouvernance qui est la cause non seulement de la cherté de la vie mais aussi et surtout de notre manque de compétitivité. Deuxième priorité reste les infrastructures dont la décrépitude nous conduit à la décadence à pas de géant. Il ne faut pas voir seulement les infrastructures économiques mais surtout celles qui sont liées a la formation et la sante qui sont les deux piliers de l’économie du futur. Car dans le cas des pays comme la Cote d’Ivoire, le mot magique est la baisse des couts de facteurs pour une compétitivité accrue. Si les routes et autres voies de communication restent importantes, l’économie du futur va reposer sur la qualité des hommes et leur état de sante. C’est pour cela que la formation et la sante deviennent du coup les deux piliers des fondations de l’économie avec l’entreprise et l’état les deux autres. Le cas spécifique de la crise ivoirienne a montré aussi que le pouvoir ne peut pas être hyper-centralisé et être compétitif. C’est pour cela que la décentralisation reste une base stratégique à considérer. Il ne s’agit pas de créer des quantités de sous-préfectures ou de communes mais de leur donner au moins 20% des ressources fiscales et économiques et une personnalité juridique pour qu’elles deviennent des entités de développement économique. C’est dire que tout cela ne peut se faire que dans un contexte de vraie réconciliation, donc de changement du cadre constitutionnel et institutionnel pour créer les conditions d’une stabilité structurelle, première condition de la relance économique. C’est vous dire que le cadre théorique vous renvoie à un contenu riche en ce qui concerne notre programme. Notre deuxième livre, La Cote d’Ivoire sur la route de la renaissance, que je suis en train de finir avec le livre mémoire sur les Fesci des années de braise, celles du temps des démocrates, vous diront largement et en détail ce que nous avions comme projets pour notre pays. Nous sommes prêts à conduire une côte d’ivoire réconciliée avec elle même et en route pour un véritable développement économique profitable à tous dans un état de droit.

IvoireDiaspo: Si le prochain président vous invitait à participer à son gouvernement, seriez-vous disponible?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: J’ai conçu le projet des accords de Ouagadougou que le Président Gbagbo a utilisé pour aboutir à cette élection. On peut servir son pays sans être forcement ministre. Cependant, Dieu que je consulte en permanence, me dira ce qu’il faut faire le moment venu et lui seul sait que la tache est immense. Et la Cote d’Ivoire a certainement besoin de ses fils pour sa reconstruction. J’ose croire humblement que je fais parti de ceux-là même si j’ai conscience que sur cette terre nul n’est éternel et donc indispensable.

IvoireDiaspo: Quels sont vos souhaits pour ces élections de 2010?

Dr Joseph Martial Ahipeaud: Je souhaite que les leaders que je sais responsables ne nous fassent pas regretter cette date historique. Que le choix du peuple soit respecte en toute humilité. Voila mon seul souhait et bonne chance aux 14. Que Dieu bénisse la Cote d’Ivoire en pleine renaissance. Restons en prière, Amen.

Interview réalisée en ligne par Daniel Atteby

Facebook Comments
Share

Le Magazine de la Diaspora Ivoirienne et des Ami(e)s de la Côte d’Ivoire

Rédaction de Diaspora Cote d'Ivoire, Senior Editor: Daniel Atteby, Art Director: Sara A. Email: info@ivoirediaspo.net, Skype: gethsemane7